Virtually Important Person

Tout le monde rêve d'être une idole virtuelle, de nos jours~ Serez-vous la prochaine!
 
AccueilAccueil  CalendrierCalendrier  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez
 

 Need someone to shake your world || PV Bora

Aller en bas 
AuteurMessage

Admin le plus déjanté

Yi Yung Jae
I am
Messages : 90
Followers : 584
Date d'inscription : 03/08/2018
Age : 31
Quartier où se trouve ma boîte en carton : Yongsan
Emploi/études : Acteur de films pour adultes, heureux propriétaire d'une ligne de sex toys, égérie d'une grande marque de préservatifs & porte-parole pour une association promouvant les rapports sexuels sains et responsables.


Need someone to shake your world || PV Bora Empty
MessageSujet: Need someone to shake your world || PV Bora   Need someone to shake your world || PV Bora EmptySam 4 Aoû - 4:09

Need someone to
shake world ?
Aperçu de sa tenue

Bien sûr que Yung Jae avait un bras autour des épaules de sa jeune amie et qu'il la serrait avec tendresse contre lui. Il buvait tranquillement son verre, papotant avec la belle de tout et de rien comme ils le faisaient bien souvent. Ils étaient toujours comme ça, collés l'un à l'autre sans raisons particulières sinon que les deux étaient tactiles. L'acteur n'était pas du genre à cacher quoique ce soit, encore moins son affection pour les gens. À quoi bon ? Ça fait plaisir de savoir qu'on nourrit des sentiments doux pour soi, non ?  Yung Jae ne comprend pas du tout ce concept de nier ses sentiments ou bien de les cacher, à quoi ça sert ? N'est-ce pas justement en faisant ça que les gens s'infligent souvent de lourdes souffrances inutiles ? L'excuse de la peur de l'échec n'est pas tellement valable aux yeux de l'asiatique. Après tout, il s'est quand-même fait jeté comme une vulgaire chaussette par sa première femme, alors que, sincèrement, oui, il l'aimait ! C'était elle qui ne l'aimait pas... Au début, Yung Jae pensait qu'elle ne voulait que l'aider à devenir une meilleure personne et c'est pourquoi il avait essayé de changer les choses qu'elle lui demandait. Il l'aimait, il pensait qu'elle l'aimait, il voulait être à la hauteur de celle qui faisait battre son cœur, la rendre fière... Donc, non, à l'époque, il n'avait pas trop réfléchi et s'était lentement laissé avalé par cette relation malsaine. Mais le problème était que ce n'était pas lui qu'elle aimait, mais bien cette image policée qu'elle s'imaginait pouvoir faire de lui. Au final, ses bons sentiments avaient complètement été ignorés, puisqu'il n'était pas à l'aise dans cette boîte en carton dans laquelle celle qui était devenue sa femme tentait de le mettre. Certes, Yung Jae a toujours su que son métier est stigmatisé et mal vu, mais justement, s'il est ainsi c'est parce que les gens ne se renseignent pas. Ils apprécient ces films, dans l'intimité, objectifient à souhaits les acteurs et actrices, les dénuant complètement de leur humanité pour y fondre leurs désirs inadmissibles... puis se permettent ensuite de regarder ceux qui les font de haut. Alors que justement, n'est-ce pas ceux qui s'assument complètement et le font devant la caméra, pour le plus grand plaisir des voyeurs, qui sont les plus courageux, dans cette histoire ?

Au final, Yung Jae s'était peut-être retrouvé avec un premier divorce sur les bras, au jeune âge de 24 ans, mais il y avait tout de même gagné un adorable petit bout de femme. Bon, à l'époque, il ne l'avait pas très bien vécu... Lui, il était amoureux et avait vraiment pensé que leur mariage serait heureux ! Il n'avait jamais fait de fausses promesses sur rien et il était assez naïf pour penser que son travail ne la dérangeait pas. Après tout, ils avaient été en relations pendant quelques mois avant de se marier et il n'avait jamais caché comment il gagnait sa vie non plus. D'ailleurs, sa compagne semblait bien loin de se plaindre de ses prouesses intimes ! Étant un homme aux chevilles de taille normale, Yung Jae se permettait de croire que son ex-femme devait bien regretter son petit mari et ne devait certainement pas avoir trouvé mieux que lui, la ''pauvre'' devait être une éternelle insatisfaite depuis leur divorce. Son sale caractère devait bien en avoir pâti ! L'acteur ne se gênait d'ailleurs pas pour blaguer sur le sujet avec celle qu'il avait rencontré dans un cadre où le titre de belle-soeur lui était attribué. C'était d'ailleurs une autre chose qui avait nui à son mariage, il avait toujours farouchement refusé de cesser d'adresser la parole à la petite Bora. Pourquoi aurait-il fait cela ? Elle était la cadette de sa femme ! C'était JUSTEMENT parce qu'elle était un membre de sa famille, en premier lieu, que Yung Jae s'était rapproché d'elle ! Il n'y a rien de plus important en ce monde que la famille ! Comment on peut demander à un jumeau, qui a une relation aussi fusionnelle que celle que l'acteur a avec son double, d'ignorer un membre de la famille !? Ses parents n'étaient peut-être pas liés à lui par le sang, son cadet non plus, mais Yung Jae nourrissait le plus profond amour pour eux aussi !

Bien qu'ils ne l'aient pas mis au monde, ce sont eux qui se sont occupés de lui ! Sans eux, il n'en serait pas là où il en est dans sa vie ! Sans leur support, leur amour, leurs encouragements, qui sait ce que serait devenu cet imbécile heureux ? Donc, c'était d'abord en tant que grand frère qu'il trouvait inconcevable d'ignorer la plus jeune, puis en tant qu'enfant adopté, lui aussi ! Non mais ! Si on adopte quelqu'un, c'est qu'on le choisit délibérément ! Même qu'on paye pour le prendre sous son aile ! Chose à ne pas confondre avec l'esclavage qui est interdite pour de bonnes raisons. Enfin, l'adoption locale est gratuite, mais les gens adoptant à l'étranger payent parfois de faramineuses sommes ! Yung Jae ne comprenait donc absolument rien au fonctionnement de cette étrange famille, peut-être était-ce l'argent et le pouvoir qui les avait rendu fous... Lui, il n'avait que l'argent. Le pouvoir... hormis avoir une certaine influence dans son domaine... il n'en avait pas. Ce n'est pas un acteur de porno qu'on va écouter en situations de crise, alors qu'il fait justement un métier particulièrement humain qui lui permet parfois d'être plus terre à terre ou de mieux comprendre certaines choses que personne ne veut s'avouer. Enfin, ce n'était plus tellement le sujet, l'acteur racontait plutôt à sa jeune amie comment il s'était amusé à tourmenter le pauvre manager de sa moitié, plus tôt au courant de la semaine. Yung Jae en faisait voir de toutes les couleurs à ce pauvre petit Jisung, mais c'était plus fort que lui ! Cette fois, ça avait été pendant un repas qu'ils avaient partagé tous les trois. L'acteur s'était plaint, en détails, sans aucune gêne, du manque de professionnalisme de la nouvelle actrice avec qui il avait dû travailler pour une scène de plan à trois. Ça et l'autre acteur qui avait mauvaise haleine... Cette scène avait été difficile à tourner, il avait dû faire des efforts considérables pour ne pas perdre son excitation et y prendre le minimum de plaisir requis afin de justement faire une bonne scène. Ça avait pris des heures pour réussir à avoir quelques minutes de potables ! Yung Jae était en train d'en devenir chèvre entre l'haleine de mort et la débutante capricieuse qui ne cessait de faire arrêter le tournage pour mille raisons stupides ! Le caméraman ne filmait pas son bon angle, elle remarquait qu'elle avait un petit poil oublié et elle devait absolument l'enlever, alors que personne n'allait le remarqué, elle avait réussi à mettre sa main sur son maquillage et le gâcher, le directeur lui disait de gémir d'une manière plus harmonieuse, son pied lui piquait... et plus encore ! L'acteur avait directement dit à son manager qu'il ne voulait plus jamais travailler avec elle. Les têtes qu'avaient tiré le pauvre petit Jisung, alors que Yung Jae racontait tout ça comme on parle de la pluie et du beau temps, à table, au restaurant... ça avait été si beau ! L'acteur en était encore mort de rire alors qu'il racontait le tout à sa petit Bora chérie, tentant d'imiter les mimiques mémorables du manager de sa moitié.

-« La prochaine fois, je m'arrangerai pour le filmer en cachette et tu verras enfin les têtes que ce pauvre petit fait ! Elles sont si parfaites ! Il est rouge comme une tomate et il mange, les yeux plus ronds que son assiette. Il a clairement l'air de vouloir se cacher sous la table... mais il ne dit rien et nous laisse faire, faisant mine que tout va bien ! Il est adorable, c'est presque dommage qu'il ne soit hétéro... » admit-il, la larme à l'oeil tant il riait en y repensant.

Ah ce petit Jisung, connaissant son histoire, à cause de son jumeau, Yung Jae ne pouvait s'empêcher de trouver triste qu'une personne si innocente ait tant souffert. C'est d'ailleurs pour essayer de le divertir, lui changer les idées et le faire sourire que l'acteur restait exactement lui-même en sa présence. Après tout, y a-t-il quelque chose de plus divertissant que cet énergumène à son état naturel ? Il en avait conscience, oui, oui. Ça ne le gênait pas le moins du monde, cela dit. L'acteur était heureux comme ça et comptait donc bien rester comme il était !

-« D'ailleurs ! Quand succomberas-tu à mes charmes infinis ? » demanda-t-il, à la blague, tournant la tête vers elle et faisant battre ses cils comme une princesse de Disney.

Il fit ensuite danser ses sourcils, affichant un grand sourire imbécile. Non, il ne tentait clairement pas de la séduire. Yung Jae la taquinait plutôt comme elle devait en avoir l'habitude à présent. L'acteur éclata de rire, se trouvant drôle tout seul, ayant conscience de sa stupidité et la serra doucement contre lui avant de venir déposer un baiser affectueux sur son front.

-« Tu as rencontré quelqu'un qui te ''fait gémir de manières harmonieuses''? » demanda-t-il, reprenant les mots de son directeur, tels qu'il les lui avait partagé plus tôt. « Ou il y a une personne du milieu à qui tu aimerais que je te présente ? » ajouta-t-il, tout naturellement, après tout, c'était possible aussi !  
Quand Yung Jae se met en tête de trouver quelqu'un pour le lit de sa chère amie...
Pando

_________________

Need someone to shake your world || PV Bora Tumblr_mgq7pcwrQE1r9f1l9o2_500
I told you to run, so you'd be free
BUT I'M GLAD YOU STAYED WITH ME
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://touch-my-cookie.forumactif.com/t109-yi-yung-jae-show-me-h


Im Bora
I am
Messages : 288
Followers : 816
Date d'inscription : 02/08/2018
Age : 23
Quartier où se trouve ma boîte en carton : Gangnam (강남)
Emploi/études : Infirmière / Youtubeuse


Need someone to shake your world || PV Bora Empty
MessageSujet: Re: Need someone to shake your world || PV Bora   Need someone to shake your world || PV Bora EmptySam 4 Aoû - 14:54

Need someone to shake your world?Aperçu de la tenue de Bora

Et la voilà en fin de journée comme souvent, au bras d'un bel homme qu'elle connaissait depuis maintenant tant d'années. Pour elle, c'était l'une de ses plus belles rencontres, quelqu'un qui était presque comme elle, ne rejetant aucun de ses câlins aussi nombreux qu'ils peuvent être, et elle en avait même en retour! C'était simple, une fois les deux ensembles, ils avaient cette allure de nouveau couple tout lovey-dovey, alors que cela était assez loin de la vérité. Son Yung Jae Oppa a été son beau-frère pendant seulement un mois, et ce mois était sûrement le meilleur mois de son adolescence dans la résidence des Im. Enfin, elle avait quelqu'un à qui parler, avec qui elle pouvait rire, quelqu'un qui voulait la comprendre. Était-ce le fait que c'était un adulte qui lui offrait cette opportunité qui la rendait aussi heureuse? Eh bien à vrai dire... Pas vraiment. Car il faut l'avouer, quelquefois, Bora avait bien du mal à le voir en tant qu'adulte. Et ça mainte et mainte fois à travers les années. Cette relation n'était pas spécialement bénéfique pour la répercussion sur son travail, les personnes la regardant de loin. Mais qu'est qu'elle en avait à faire? Elle avait accepté le fait que celui qu'elle considère comme grand frère n'était rien de plus qu'un acteur pour film adulte. Où était le mal? Après tout, la moitié de ces personnes le jugeant pour son travail regardaient eux-mêmes des films érotiques dans leurs moments de solitude ou juste pour s'amuser quelque peu. À quoi bon juger une personne pour son travail? Après tout, peu importe le travail que l'on fait, quelqu'un viendra toujours y rajouter une touche sexuelle. Et elle-même en avait la preuve. Certains de ses fans étaient allés chercher où elle habitait, ce qu'elle faisait pour mieux vivre qu'avec seulement l'argent de ses sponsors, et ils n'étaient pas tristes de voir que la jeune brune était une infirmière. Il y eut ce moment où elle regretta de ne pas cacher sa vie un peu plus : après un court clip d'elle pour une chanson qu'elle avait composée de ses petites mains, où l'ambiance lui demandait d'être un peu plus sexy qu'à son habitude. Non pas que cela la dérangeait, se sentir bien dans son corps et sexy ne faisait que la remplir de confiance en soi. Or, elle se souviendra toujours de la répercussion qu'il y eut. Quelques jours après qu'elle est postée cette magnifique vidéo, elle trouva à son travail plusieurs personnes, particulièrement des hommes, parlant comme à un morceau de viande fraîche. Plusieurs personnes pouvaient trouver ça offensif, mais pas Bora. Cela ne la faisait que rire. Bien qu'elle refuse malgré tout de s'occuper d'eux à l'hôpital.

Rester avec Yung Jae était sa façon pour la jeune femme de s'assurer qu'il allait mieux au début. Il faut dire qu'elle l'avait vu les yeux pleins d'amour pour sa soeur, ce qu'elle ne comprend toujours pas même à ce jour. Tomber amoureux d'une femme aussi laide à l'intérieur lui semblait stupide, mais à la grande joie de Bora, ce n'était pas la chose la plus stupide qu'il avait fait. Au final, elle remerciait presque sa soeur de s'être marié avec cet homme, elle avait découvert un homme chaleureux et malgré tout doux. Après la rupture et le divorce, le choix fut simple pour Bora, elle se rangea automatiquement du côté du bel homme. Elle n'avait que rarement était aussi inquiète pour quelqu'un à cette époque. Elle connaissait ses sentiments et se doutait bien qu'il ne serait pas dans son assiette après ça. Et à travers les années, la jeune femme avait toujours été à ses côtés au grand désespoir de ses parents et de sa soeur. C'était assez drôle pour elle d'y penser mais il avait sûrement le seul homme autorisé à être dans sa chambre dans toute sa vie autre que son père. Non pas qu'elle n'avait jamais invité certains en douce, elle l'avait fait de nombreuses fois. Mais là n'était pas l'idée. La jeune brune s'en voulait quelque peu au fond, sachant très bien qu'une des raisons du divorce était elle. Après tout, sa soeur ne lui a jamais rien dit, elle ne l'avait même pas invité au mariage ou à quoi que ce soit. Tout ce que Bora pouvait faire était observer de loin ce que sa soeur appelait le "bonheur" : essayer tant bien que mal de changer un homme pour qu'il se retrouve à ses pieds et ne réponde qu'à ses plaisirs. Eh bien Bora aurait quelques mots à lui dire : ce n'est pas comme ça que le monde marche. Surtout pas quand tu prends pour cible un homme qui rien que dans sa façon d'être se montre indomptable.

La jeune brune buvait son verre du mieux qu'elle pouvait, il faut dire qu'avec celui-ci qui lui racontait, il était assez difficile de même tenir son verre pour la jeune femme. Elle ne pouvait pas s'empêcher de rire aux éclats en s'imaginant détail par détail cette scène qui, si elle était un petit peu plus réservée, l'aurait sûrement gênée. Le plus drôle pour elle était qu'elle pouvait imaginer chaque visage, même le visage de ce pauvre petit manager qui était sûrement marqué à vie par les récits de Yung Jae. Elle découvrait un nouveau visage de ce jeune homme, bien que c'était un visage qu'elle lui avait déjà attribué : un peu coincé. Avoir une relation comme celle-ci avec l'acteur avait coûté à la jeune femme de voir qu'elle était bien trop possessive, cherchant toujours de ses nouvelles lorsqu'elle n'en avait pas et ceci par tous les moyens possibles. Réseaux sociaux en premier mais également en cherchant s'il n'y avait pas de nouveau film ou court film qui était sorti ayant celui-ci comme acteur y participant. Comment vous dire que de voir une jeune femme cherchait dans le rayon érotique plusieurs DVD sans pour autant au final les prendre pouvait en surprendre plus un. Lisait-elle les intitulés? Parfois juste pour rire. Alors quand celui-ci lui racontait ces mésaventures en plein tournage, elle pouvait presque s'imaginer la chose, bien qu'elle ne le veuille pas. Parce que soyons honnête, tu ne fais pas ça de quelqu'un que tu vois comme un grand frère. Entre gorgées avalées de travers et rire, la jeune femme finit par poser son verre, se tenant le ventre. Il est clair que de rester avec lui était pratique si vous voulez vous faire des abdominaux. Elle souhaitait plus que tout au monde à ce moment même voir la tête du pauvre homme. Elle aurait même payé pour pouvoir se payer sa tête bien qu'elle ne le trouve pas assez attendrissant par moments.


« D'ailleurs ! Quand succomberas-tu à mes charmes infinis ? »

Elle aurait préféré ne pas le regarder lorsqu'il prononça cette phrase. Elle essaya tant bien que mal de na pas rire mais c'était assez difficile. Le lendemain de soirée avec l'acteur lui donnait toujours des maux de ventres énormes, tellement les muscles travaillaient. Elle le poussa légèrement en continuant à rire presque aux larmes, elle avait presque du mal à reprendre son souffle, sa stupidité était probablement impossible à défier. Mais cette stupidité-là était celle qu'elle préférait, non pas sa stupidité de lui saoul.

« Tu as rencontré quelqu'un qui te ''fait gémir de manières harmonieuses''? Ou il y a une personne du milieu à qui tu aimerais que je te présente ? »

Et nous y voilà, la fameuse question. C'est vrai qu'au cours des années, il l'avait toujours vu célibataire la petite. Bien qu'elle lui ait caché ses petites folies à l'université. Elle fit mine d'être timide à ses questions, parce qu'elle était tout sauf timide, remettant une de ses mèches de cheveux derrière son oreille. Eh ben non, elle était seule encore et toujours. Certes, elle avait quelques attirances, par-ci par-là, mais ce n'était rien de sérieux. Le coup de foudre, l'amour au premier regard, tous les deux lui était impossible.

« Eh ben non, je suis toujours libre comme l'air! Ou peut-être que je ne peux aimer personne d'autre que Casey faut voir. » 

Ah ce chat. Il fallait savoir si ce chat "Casey" était chanceux de l'avoir comme maîtresse ou juste très malchanceux. Ce qui était bien au moins c'est qu'un animal de compagnie, même un félin, reviendra toujours vers vous. Certes pour de la nourriture mais au moins ils étaient là!


« Et ça ira! Je n'ai pas besoin de quelqu'un pour assoupir mes désirs sexuels si c'est ce que tu demandes. Je me contrôle plutôt bien de ce côté-là! »

Et elle en était fière. Elle avait pourtant vu quelques personnes qu'elle commençait à apprécier, bien que ce n'était toujours que des connaissances, mais toujours rien. Son orientation sexuelle ne l'aidait pas. Quelle idée avait eu son cerveau, son coeur, de la faire demi-sexuelle. Cela rendait tout compliqué, elle pouvait tomber amoureuse de quelqu'un qu'elle détestait du jour au lendemain, ou bien juste de quelqu'un qu'elle appréciait, ou encore quelqu'un qui l'avait mentalement blessé. Quelle idée.

« Et toi alors, pas encore marié j'espère, sinon tu sais ce qu'il t'attend petit. » dit-elle tout en riant bien qu'elle était totalement sérieuse.

©️ 2981 12289 0
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://touch-my-cookie.forumactif.com/t82-im-bora-the-queen-make

Admin le plus déjanté

Yi Yung Jae
I am
Messages : 90
Followers : 584
Date d'inscription : 03/08/2018
Age : 31
Quartier où se trouve ma boîte en carton : Yongsan
Emploi/études : Acteur de films pour adultes, heureux propriétaire d'une ligne de sex toys, égérie d'une grande marque de préservatifs & porte-parole pour une association promouvant les rapports sexuels sains et responsables.


Need someone to shake your world || PV Bora Empty
MessageSujet: Re: Need someone to shake your world || PV Bora   Need someone to shake your world || PV Bora EmptyJeu 9 Aoû - 22:29

Need someone to
shake world ?
Aperçu de sa tenue

À l'époque, oui, Yung Jae avait mal vécu son divorce. Jeune, amoureux et naïf, il avait vraiment cru que sa première femme était la bonne pour lui. Inutile de souligner qu'il fut peut-être le seul à penser ainsi... Quoiqu'il n'ait pas souvenirs que son jumeau ait dit quelque chose contre sa bien-aimée, à cette époque. Pourtant, Jae Yung aurait été la seule personne que le jeune acteur aurait écouté sur ce sujet. Enfin, il était le seul que Yung Jae écoutait, tout simplement. Le blond étant un esprit un peu trop libre pour son propre bien et définitivement indomptable... ou impossible. Ça dépend des points de vue. Il est bien comme il est, cela dit, et ne voit pas pourquoi il devrait changer. Certes, il a conscience de détonner un peu du reste du monde, mais il a tendance à assumer que c'est cela qui fait son charme. Comme tout le monde, il est absolument unique. Uniquement imbécile. Aujourd'hui, il arrivait à rire de la mésaventure de son premier mariage. Mais à l'époque... son cœur avait été fracassé, piétiné, brûlé et on avait craché sur les cendres. Ce n'est pas parce qu'il est un excentrique et qu'il a un travail qui lui donne une vision différente de la sexualité qu'il n'a pas de sentiments ! Bien au contraire ! Tout simplement, il sépare l'aspect sexuel de l'aspect romantique et recherche quelque chose de plus profond qu'un joli corps dans une relation. Il est difficile pour lui d'expliquer, encore aujourd'hui, ce qu'il avait trouvé à sa première femme. Yung Jae a tendance à dire qu'il pensait qu'il arriverait à devenir une meilleure personne à ses côtés, elle lui donnait envie de s'améliorer. Seulement, le couple n'avait pas la même vision de ce qu'était un ''Yung Jae amélioré'', de toutes évidences. Aujourd'hui, il se croit sincèrement être une meilleure personne que la veille et c'est ainsi qu'il tente d'être à tous les jours.

Sa manière de vivre est semblable à celle de n'importe qui, bien qu'elle soit différente sur les petits détails. Chacun a ses habitudes qui lui sont propres, chacun a son boulot, ses réactions qui lui sont intrinsèques... Mais, Yung Jae n'a pas tendance à se sentir si à côté de la plaque, par rapport au monde dans lequel il évolue. C'est peut-être étrange pour une personne plutôt marginale, dans le fond, mais pour lui, ça fait du sens. Il se lève pour aller travailler comme tout le monde, il passe les fêtes avec sa famille, mange... quand il en a envie et recherche ce bonheur dont tout le monde parle. Il pensait l'avoir trouver avec elle, qu'ils vivraient leur belle histoire et seraient heureux. Pour sa part, franchement, il l'était. Il faisait quelques compromis, mais n'en souffrait pas pour autant. L'acteur a toujours été un peu idiot, oui, mais il a appris que pour vivre avec les autres, il faut parfois concéder de petites choses. Après tout, il fait bien attention avec Hae-Seong à baisser d'un ton sa personnalité exubérante et pot de colle ! Il écoute aussi sa moitié, lorsque ce dernier lui dit de ménager son petit manager, puisqu'il traverse une période difficile. Bien que Yung Jae puisse très facilement mettre mal à l'aise, parfois même de manières intentionnelles, ce n'est jamais fait avec une mauvaise volonté. Il veut simplement décoincer un peu ce monde et lui retirer son balai qui est si gênant !

Avec sa petite Bora, l'acteur pouvait être lui-même et ne se gênait absolument pas pour le faire. Les rires de la belle l'encourageaient toujours, le faisant sourire et l'invitant à continuer ses histoires. Il ne se rappelait pas qu'elle ne lui ait jamais demandé d'être autrement et c'était une chose que faisait qu'il l'appréciait. Ils s'entendaient bien tous les deux, chose qui surprenait souvent les gens qui connaissaient leur histoire. Yung Jae pour sa part n'en était pas surpris, il avait toujours su que Bora était comme ça. Appelez ça de la naïveté ou ce que vous voudrez, mais l'acteur s'est attaché à la petite et la considère comme un membre à part entier de sa famille, même si elle n'en a, officiellement, fait parti qu'un petit mois. Le blond est convaincu de pouvoir compter sur elle et ferait environ n'importe quoi pour elle. Il faut dire qu'il n'est pas vraiment reconnu pour aller dans la demi-mesure, donc, il n'y a rien d'étonnant à cela. Yung Jae se plaît à lui partager son quotidien, ses histoires drôles, ses histoires tristes, ses histoires banales... Il n'a pas vraiment de secrets le concernant pour personne, de manières générales, alors pourquoi en aurait-il avec celle qu'il considère comme sa petite sœur? Une fois sa belle histoire du jour à propos de Jisung, le manager de sa moitié, que le jumeau a appris apprécié comme un pauvre petit béluga perdu, l'acteur avait retourné toute son affection tendre à la jeune femme qu'il tenait contre lui. Enfin, peut-être qu'il la retenait pour qu'elle ne tombe pas, à force d'ainsi rire et presque s'étouffer avec ses gorgées, la pauvre ! Yung Jae était content de l'entendre aussi heureuse, son rire chassait doucement ses inquiétudes à son sujet, apaisant son cœur de faux grands frères. Il fit mine de tenter de lui faire quelques petits baisers, lorsqu'elle le repoussa, juste pour la taquiner un peu plus. L'acteur ne faisait que jouer avec elle comme un grand frère avec sa cadette, il s'en permettait puisqu'ils se connaissaient bien, tous les deux. Il hocha la tête, se retenant de rire puisqu'il était peu convaincu par sa fausse timidité. Le blond connaissait trop bien sa jolie Bora pour se laisser avoir si facilement !

-« Eh ben non, je suis toujours libre comme l'air! Ou peut-être que je ne peux aimer personne d'autre que Casey faut voir. »

Yung Jae afficha une petite mine boudeuse. Si sa jeune amie voulait devenir une folle aux chats, c'était son rêve, donc, l'acteur l'encourageait à le réaliser mais...

-« Seulement Casey? Personne d'autre? » demanda-t-il en plissant les yeux, lui donnant une chance de se rattraper.

LUI ?! IL COMPTAIT POUR DU BEURRE, LUI ? Ou pour ce lubrifiant qu'on achète en se disant qu'on pourra pimenter sa vie routinière, mais qu'au final... on laisse mourir au fond du tiroir ?!

-« Et ça ira! Je n'ai pas besoin de quelqu'un pour assouvir mes désirs sexuels si c'est ce que tu demandes. Je me contrôle plutôt bien de ce côté-là! »

-« Tu te contrôles bien ou tu as trouvé des gens pour... t'aider à te contrôler quand tu en as besoin ? » demanda-t-il très directement avec un petit sourire taquin.

Il se doutait bien que Bora avait des petites aventures ici et là, lui-même en avait à l'occasion. La différence étant dans le fait que Yung Jae lui partageait ses histoires sans gêne, comme toujours.

-« Et toi alors, pas encore marié j'espère, sinon tu sais ce qu'il t'attend petit. »

Un petit rire lui échappa à cette question. Il prit une gorgée de son verre puis laissa s'enfuir un court soupir.

-« Ce serait bien ? Enfin, si j'étais avec quelqu'un que j'aime et avec qui j'ai envie de passer ma vie, j'imagine ? Mais c'est vrai que la célébration est toujours amusante... La vie de jeune couple aussi est bien, on s'y sent spécial... on a l'impression d'avoir accompli un truc, de plus avoir de soucis à se faire parce qu'on est avec la bonne personne et qu'ensemble, on vaincra tout... » admit-il, sérieusement, en y repensant.

Il était un romantique, malgré tout ce qu'il avait pu vivre, toutes ces relations qui ne fonctionnent pas, tous ces reproches qu'on lui fait sur sa personnalité et ces fois qu'on lui avait qu'il ne trouverait jamais personne. Yung Jae restait le même, il avait une vision un peu différente du couple, de la sexualité, de toutes ces histoires de comment doit être une relation amoureuse... mais ça ne l'empêchait pas d'aimer aimer et être aimé. Rien ne lui enlevait cette envie de trouver la bonne personne pour lui et de partager son bonheur. C'était ce qu'il avait cru atteindre avec la sœur de Bora. Pas avec celle de Hae-Seong, évidemment, non, elle... c'était plus... parce que c'était amusant et ces douces sensations lui manquaient.

-« Sauf que non, célibataire, libre et toujours à la recherche de la prochaine personne à amener devant l'autel ! » répondit-il avec un sourire rieur, la taquinant un peu. « C'est compliqué de trouver quelqu'un quand on fait mon boulot... Les gens ont tellement de préjugés ! Mais, toi ? Quelle est ta raison ? » demanda-t-il, avant de prendre une gorgée, en la regardant.

Yung Jae pencha la tête sur le côté quelques secondes, essayant de penser à une bonne personne pour son amie. Jae Yung ? Déjà amoureux ! Hae-Seong ? Non, il est gay.  Jisung ? L'acteur haussa un sourcil, surpris, par cette pensée qui ne lui semblait pas si mal !

-« Tu as pensé à Jisung ? Bon, il est un peu coincé, mais tu pourrais bien le décoincer ! Je doute qu'il arrivera un jour à briser ton lit, mais bon... C'est quelqu'un de très gentil et de dévoué, dans le fond. Il s'occupe très, très bien de ma moitié et je l'aime bien ! En plus, tu connaîtrais déjà ta belle-mère et ton beau-frère ! Les deux t'aiment bien, non ? » lança-t-il tout naturellement. « Et s'il s'avère qu'il n'est pas trop sexe... bah vous vous mettez en couple ouvert et tu vas te satisfaire ailleurs ! » ajouta-t-il en haussant nonchalamment les épaules.

Il ne parlait pas de l'histoire du père du manager pour des raisons évidentes... Jae Yung lui avait partagé, comme il lui raconte tout, et c'était justement en fonction de quand Jisung souffrait de ces fantômes ou non que l'acteur faisait plus attention à y aller doucement avec lui ou non. Bora devait bien savoir aussi, comment travailler avec la femme sans savoir l'histoire de son mari ? Surtout dans ce cas, mais à quoi bon en parler ? Ce n'était pas drôle et aux yeux de Yung Jae, ça n'avait rien à voir avec la personne qu'il connaissait et appréciait.
Quand Yung Jae se met en tête de trouver quelqu'un pour le lit de sa chère amie...
Pando

_________________

Need someone to shake your world || PV Bora Tumblr_mgq7pcwrQE1r9f1l9o2_500
I told you to run, so you'd be free
BUT I'M GLAD YOU STAYED WITH ME
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://touch-my-cookie.forumactif.com/t109-yi-yung-jae-show-me-h


Im Bora
I am
Messages : 288
Followers : 816
Date d'inscription : 02/08/2018
Age : 23
Quartier où se trouve ma boîte en carton : Gangnam (강남)
Emploi/études : Infirmière / Youtubeuse


Need someone to shake your world || PV Bora Empty
MessageSujet: Re: Need someone to shake your world || PV Bora   Need someone to shake your world || PV Bora EmptyLun 13 Aoû - 0:19

Need someone to shake your world?Aperçu de la tenue de Bora

« Seulement Casey? Personne d'autre? »

Mais oui bien sûr, comme s'il ne savait qu'elle l'aimait plus que tout ce petit idiot. Si elle ne l'adorait pas elle ne serait pas resté six longues années à le supporter lui et ses histoires toutes plus hilarantes les unes que les autres à ses yeux. C'est fou, mais elle n'avait que 16 ans à l'époque, bon certes, il ne parlait pas aussi directement des choses avec elle comme il le fait à présent, mais quand même en y pensant. Certaines personnes sont encore très enfermées à leurs 16 ans, pleines de préjugés et de sujets tabous, elle non. Elle attendait justement que quelqu'un lui ouvre une fenêtre et lui balance la moindre connerie. Elle voulait juste un ami, ce n'était pas difficile à demander. D'accord, elle n'était pas seule au monde non plus, elle avait des amis du lycée, mais ce n'était jamais la même chose. Et ça ne serait jamais la même chose. Elle n'avait jamais trouvé un équivalent à l'amitié qu'elle avait avec le jeune homme. Et pourtant elle avait un meilleur ami qu'elle adorait !

« Oui bon d'accord, il y a toi aussi, mais tu m'as compris ! »

Bora ne fit qu'en rire en lui tapant gentiment sur l'épaule comme pour le rassurer. Elle ne pensait pas avoir à le dire depuis le temps, après tout, elle est assez franche pour dire quand quelque chose la met mal à l'aise ou juste qu'elle en a rien à faire alors elle serait incapable de jouer la comédie pendant six ans.


« Tu te contrôles bien ou tu as trouvé des gens pour... t'aider à te contrôler quand tu en as besoin ? »

Chose étrange : Bora n'en avait jamais rien à faire quand Yung Jae lui parlait de sa vie sexuelle, sûrement s'y était-elle fait ? Mais parler de la sienne était toujours fait dans le brouillard et les mots vagues. Non pas qu'elle n'était pas confortable d'en parler, mais tout simplement qu'elle n'en parlait pas. Bien que les questions qui lui étaient posées était toute très direct, elle répondait toujours assez vaguement.

« Non, je n'ai personne récemment, je me contrôle juste ! Ca fait un petit moment maintenant que je n'ai eu personne pour m'aider là-dessus d'ailleurs. » dit-elle plus doucement, se rendant compte du temps qu'elle passait seule.


Cela, la dérangeait-elle ? Non. Elle était plutôt bien à vrai dire. Elle n'avait pas ressenti ce besoin depuis bien longtemps. Était-ce normal ? Elle ne s'en inquiéter pas plus que ça. Pour elle, les coups d'un soir étaient plus simples que certaines personnes, bien qu'elle n'aimait pas spécialement ça. Mais elle était sûre et certaine qu'elle ne sortirait jamais de ce genre de relation avec des sentiments. Une fois a-t-elle posé la question des relations que le blond pouvait avoir, elle resta muette. Ce visage qu'il avait tout en parlant de comment il voyait l'amour, il avait l'air si heureux, relaxé, rêveur. Elle avait déjà vu cette expression sur son visage auparavant, mais cette fois ce n'avait pas la même signification aux yeux de la brune. Cette fois, il n'était pas coincé avec une folle qui l'avait convaincu de lui passer la bague aux doigts. Il était seul, certes, mais c'est toujours mieux que d'être mal accompagné. Cette expression qu'il avait sur son visage, Bora espérait pouvoir l'avoir un jour. Pouvoir parler de quelqu'un d'une façon qu'elle n'a jamais exprimé. Pouvoir ressentir réellement ce qu'est l'amour et non pas ces idioties d'attirances qui venaient quand elles voulaient pour lui faire croire que c'était de l'amour. Non, même parfois, c'était de la pure pitié. Et comme son cœur s'emballait, la jeune brune avait cru qu'elle était amoureuse. Elle était bien naïve à cette époque, mais elle avait grandi depuis. Bien qu'elle ne cherche pas en particulier quelqu'un à ses côtés, quelqu'un lui offrant une relation amoureuse, elle en rêvait quelquefois. Elle rêvait de la parfaite personne, qui prendrait soin d'elle tout en la laissant libre, qui la remettrait dans le bon chemin tout en la laissant faire son propre chemin, qui ferait battre son cœur comme il n'avait jamais battu. Dirait-elle ça à haute voix ? Bien sûr que non ! Elle avait sa fierté voyons ! Ce rêve cul-cul n'était pas l'image qu'elle aimait donner d'elle. Elle se souvenait d'un rêve qu'elle avait fait une nuit, elle était en présence de cette personne parfaite - rien qu'une silhouette assez vague, ne pouvant même pas montrer si c'était un homme ou une femme - et les deux vivaient une vie plutôt belle dans ce rêve. Mais les choses que l'on peut lire sur Internet ou voir à la télévision la perturbait parfois. Combien. Combien de femmes se font frapper par leur compagnon/compagne et/ou inversement.. ? Ceci était l'une de ses réelles peurs, et elle ne l'avait jamais quitté. Elle en rêvait toujours de ces moments où son père rentrait énervé du boulot depuis ce jour où il avait vu la jeune brune avec un garçon dans sa chambre. Elle rêvait toujours de cet enfer qu'elle avait quitté beaucoup trop tard. Mais ça, c'était une chose qu'elle voudrait garder pour elle jusqu'à la fin de ses jours, rien que d'y penser, elle pouvait se mettre à trembler de peur. Alors pour se rassurer que tout aller bien, elle avait toujours ses chers et tendres.


« Sauf que non, célibataire, libre et toujours à la recherche de la prochaine personne à amener devant l'autel ! »

Il le savait très bien que ça l'énervait. Elle appelait ça : gâcher sa vie. Mais à force, elle connaissait bien l'homme devant elle, elle ne fit que le tuer du regard alors qu'il la taquinait.

« C'est compliqué de trouver quelqu'un quand on fait mon boulot... Les gens ont tellement de préjugés ! Mais, toi ? Quelle est ta raison ? »

Sa raison ? Simple. Elle ne cherchait pas. Pourquoi ? Elle n'en avait pas réellement l'envie ! Surtout de peur que cela lui prenne trop de temps et lui empêche de vivre ce qu'elle voulait. Bora adorait sa vie : elle pouvait rien faire le matin, travailler sur ses vidéos l'après-midi, aller boire un verre le soir, et le lendemain elle travaillerait à l'hôpital, irait filmer à Gangnam pour trouver des fans et/ou de nouveaux talents à montrer au monde puis s'offrir un bon repos ! Elle avait des amis et des choses à faire, alors comment être triste ? D'accord, parfois, elle avait des coups de mous, mais elle avait juste à appeler Hae Seong ou même Yung Jae s'il n'était pas occupé et elle était tranquille ! Et si personne était libre, elle avait toujours la présence de ses précieux followers en faisant un live sur YouTube, Instagram ou même VLive. Elle ne pouvait pas se plaindre.


« Moi ? Je cherche pas. Voilà pourquoi je suis seule ! »

Et elle en rit à haute voix. Elle reprit une gorgée de son verre qu'elle avait presque oublié tout en regardant autour d'elle, un léger sourire aux lèvres. Heureuse hein. Vraiment ? Elle le pensait en tout cas. Elle ne se pensait pas être le genre de personne à avoir un besoin vital d'une relation romantique en tout cas.

« Tu as pensé à Jisung ? Bon, il est un peu coincé, mais tu pourrais bien le décoincer ! Je doute qu'il arrivera un jour à briser ton lit, mais bon... C'est quelqu'un de très gentil et de dévoué, dans le fond. Il s'occupe très, très bien de ma moitié et je l'aime bien ! En plus, tu connaîtrais déjà ta belle-mère et ton beau-frère ! Les deux t'aiment bien, non ? »

Elle en cracha presque la gorgée qu'elle venait de prendre. Non pas de dégoût, mais juste de surprise. Quoi. Lui ? Pour elle ? Noooon. Ca serait pas possible.

« Et s'il s'avère qu'il n'est pas trop sexe... bah vous vous mettez en couple ouvert et tu vas te satisfaire ailleurs ! »

Elle ne put s'empêcher d'éclater de rire à haute voix. Il était sûr de le connaître le manager de son frère ? Lui ? En relation libre ? Non non non juste... Lui ? Dans une relation. Ca déjà, c'était difficile à imaginer pour elle. Mais elle tenta tant bien que mal de récupérer son calme, elle connaissait sa famille, vrai, elle les aimait bien, vrai, est-ce qu'eux l'aimaient bien ? Elle espérait un peu. Elle se savait trop curieuse, mais il ne semblait pas qu'elle ait embêté l'un des deux avec ses questions ou son manque de tact.

« Je pense pas que ça soit possible. Non pas que je ne le trouve pas mignon, il est craquant vraiment ! Mais je pense pas... Enfin, je suis pas sûre qu'il m'apprécie beaucoup, tu vois... Tu me connais... J'ai fait ma curieuse avec lui et... Tu le connais... » dit-elle avant de soupirer longuement, tout en repoussant son verre qui était plus rempli d'un reste d'alcool et de sa salive maintenant. Elle se sentait un peu coupable au fond. C'est vrai qu'elle n'avait pas pensé à ce qu'elle faisait. En fait si ! Mais elle n'en faisait qu'à sa tête, elle continuait à appuyer sur les questions alors qu'elle connaissait son histoire et à quel point cela avait du être blessant pour lui.

« Je crois que c'est déjà foutu d'avance oui ! M'enfin, c'est pas si grave. J'espère juste qu'il m'en veut pas trop, je voulais juste l'aider un peu moi... Pas lui faire du mal. »

Sa gentillesse la tuera un jour, elle le savait. Le fait qu'elle s'inquiétait pour tout le monde non-stop l'a tuera sûrement plus rapidement.

©️ 2981 12289 0
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://touch-my-cookie.forumactif.com/t82-im-bora-the-queen-make

Admin le plus déjanté

Yi Yung Jae
I am
Messages : 90
Followers : 584
Date d'inscription : 03/08/2018
Age : 31
Quartier où se trouve ma boîte en carton : Yongsan
Emploi/études : Acteur de films pour adultes, heureux propriétaire d'une ligne de sex toys, égérie d'une grande marque de préservatifs & porte-parole pour une association promouvant les rapports sexuels sains et responsables.


Need someone to shake your world || PV Bora Empty
MessageSujet: Re: Need someone to shake your world || PV Bora   Need someone to shake your world || PV Bora EmptyMer 19 Sep - 7:52

Need someone to
shake world ?
Aperçu de sa tenue

Yung Jae avait probablement trop de raisons pour devenir cynique face à l'amour, mais... non. Il était loin de l'être et restait même un romantique dans l'âme ! Contrairement à sa jeune amie, il ne s'en cachait pas. On peut se demander s'il cachait vraiment quelque chose qui le concernait, à vrai dire... L'acteur n'a pourtant pas que des fans, nombreux sont ceux qui jugent son mode de vie et son emploi. Combien de fans de son frère disent qu'il n'a aucun respect pour son jumeau et qu'il devrait changer de travail, s'il l'aime vraiment, puisque cela peut porter ombrage à l'idole ? Ça, Yung Jae le sait déjà et c'est justement qu'après avoir longtemps discuté avec sa moitié qu'il a débuté sa carrière. Jae Yung lui ayant donné son accord ainsi que sa bénédiction, il s'est lancé dans cette drôle d'aventure. L'acteur fait partie des rares chanceux dont la carrière a réussi à durer plus longtemps que deux petites années. Acteur de haut niveau, il ne participe qu'aux films de sa propre compagnie et son nom suffit à attirer une foule de fans considérables. Cependant, il sait bien que le temps ne va que dans un sens, un jour... un jour, il sera trop vieux pour continuer. À moins qu'il ne soit un des rares acteurs qui continuent même une fois qu'il se fait petit vieux ! Profitant de sa célébrité et de sa notoriété, il a déjà sa ligne de sex toys et a quelques contrats pour représenter certaines compagnies dans ce domaine... récréatif. Son avenir n'est pas quelque chose qui lui fait peur, pas sur le point financier. À vrai dire, tant qu'il a sa moitié à ses côtés, Yung Jae n'a vraiment peur de rien... Sa famille est en santé et, il faut l'admettre, un peu comme tout le monde, il a cette tendance à ''les prendre pour acquis''. Pas dans le sens qu'il se permet d'agir comme une merde avec eux, mais plutôt qu'il oublie le fait qu'ils pourraient disparaître du jour au lendemain, comme tout le monde... L'acteur reste toujours le même avec son entourage, étant d'un naturel plutôt... envahissant. Il devait être une pieuvre dépendante affective, dans une autre vie. Il n'a donc pas tellement d'inquiétude à se faire à l'idée que quelqu'un ne meurt sans savoir combien le blond l'affectionne vraiment. C'est limite écrit partout sur son visage, en général. Bien qu'il soit plus que démonstratif, ça ne l'empêche pas d'apprécier qu'on ne lui retourne l'ascenseur... C'est pourquoi il faisait mine de bouder quand sa jeune amie affirma n'aimer que Casey. Il savait bien qu'il l'aime aussi, mais... ça fait toujours plaisir de se le faire dire !

-« Oui bon d'accord, il y a toi aussi, mais tu m'as compris ! »

Son visage s'illumina comme un sapin de Noël garni par des lutins milliardaires.

-« Oui, oui... mais... je ne me lasse jamais de l'entendre ! C'est si doux à mes oreilles pures et innocentes ! » répondit-il sur un ton mielleux, la taquinant, même si le fond était vrai.

Yung Jae n'avait pas exactement besoin d'amour de la part de son entourage, peut-être plus d'affection. Quelque chose de moins intense, mais de tout aussi soyeux et chaleureux. Il aimait être colleux, faire des câlins, de petits baisers sur le front ou les joues. Non, il n'allait pas se mettre à embrasser et jouer à l'hygiéniste dentaire pour autant, il le faisait déjà assez au travail, pas besoin de faire ça au quotidien en plus ! C'était vraiment plus... le côté câlin bienveillant qui lui plaisait. C'était dans cet optique, comme s'il lui demandait si elle allait bien et était heureuse dans sa vie, qu'il lui posait des questions sur sa vie intime. Pour lui, ce n'était pas quelque chose pour quoi il éprouvait une quelconque pudeur. Une vie sexuelle épanouie peut beaucoup jouer sur le moral, tout comme une mauvaise expérience dans ce milieu peut complètement démoraliser une personne. À ses yeux, il ne faisait que lui demander si elle ne manquait de rien à son bonheur. Bora ne répondait jamais vraiment explicitement, Yung Jae ne poussait pas pour autant. Enfin... il continuait avec ses questions anodines et la discussion, mais il n'allait pas lui tirer les vers du nez. Le tout restait donc agréable, en général. Enfin, pour lui, ce l'était toujours avec la jolie jeune femme.

-« Non, je n'ai personne récemment, je me contrôle juste ! Ça fait un petit moment maintenant que je n'ai eu personne pour m'aider là-dessus d'ailleurs. »

Avec ce genre de réponses, le blondinet devait toujours faire une petite gymnastique mentale, en tentant de se mettre dans la peau de l'autre. Pour lui... ''un petit moment'', c'était quelques jours. Sauf que pour Bora, ce devait être plus long que ça. En gros, la pauvre petite devait avoir passé une éternité toute seule ! Yung Jae la plaignait et se dit qu'il devrait peut-être lui offrir quelques petits jouets pour adultes, la prochaine fois qu'ils se verraient, afin que Bobo ne passe de bons moments avec elle-même. Cela dit, encore une fois, il se força à prendre du recul. Son amie n'était pas comme lui, elle n'avait pas les mêmes besoins que lui. Elle semblait limite ne pas en avoir, comparée à lui.... chose qui le laissait toujours stupéfait. Comment c'était possible ? Enfin, lui, sa libido était peut-être exagérée... déformation professionnelle. Mais, Bora... elle n'avait pas peur que ça se referme si ça restait trop longtemps intouché ?! Il ne faut pas s'inquiéter, Yung Jae avait bien suivi ses cours de biologie, il sait que ça ne marche pas comme ça. Le temps de se demander comment elle faisait, l'infirmière changea le sujet de conversation, ramenant les spotlights sur l'acteur. Le sujet ? Sa situation amoureuse. L'acteur préférait en rire qu'en pleurer. Rêver d'histoires plus belles les unes que les autres et se dire que son tour viendrait bien, que ce soit dans cette vie ou la prochaine. Il ne perdait pas espoir et se disait que même si ça manquait peut-être à sa vie, il avait tout ce dont il avait besoin pour être heureux quand-même. Sa vie était parfaite avec ses imperfections, il ne trouvait pas de raisons de s'en plaindre, malgré les défauts de son parcours. Yung Jae se plaisait à justement plaisanter sur ce que certains appelaient ses ''erreurs'', soit ses mariages ratés. Ça n'avait pas marché, il en avait souffert... mais, ça lui avait aussi laissé de magnifiques souvenirs qu'il n'aurait jamais vécu autrement et il avait fait la rencontre de gens formidables, comme Bora, grâce à ça. Elle pouvait bien le tuer comme si elle voulait l'assassiner, sa sœur aînée lui avait brisé le cœur, il ne pouvait pas le nier... mais sans elle, auraient-ils été si proches ? Se seraient-ils connus ? Le blond en doutait. Il ne réagit donc pas à son regard, lui posant plutôt une question avec légèreté.

-« Moi ? Je cherche pas. Voilà pourquoi je suis seule ! »

Ah bah voilà... C'était logique. Sauf que même quand on ne cherche pas, on peut trouver... ou être trouvé. D'ailleurs, ce n'était pas ce qui arrivait entre elle et Jisung ? Elle s'occupait de sa mère, de ce que Yung Jae en savait, la jeune femme allait danser avec sa tendre moitié, donc, sûrement retomber sur le manager de ce dernier... Peut-être qu'elle en pinçait pour lui, en secret, et cherchait tous les moyens de le croiser ? Voulant voir ce qu'elle en pensait, l'acteur lui demanda sans détours si elle avait envisagé le jeune manager. Sa réaction le fit sourire, puisqu'il se mordit les lèvres pour ne pas rire. Il vint doucement lui tapoter le haut du dos, avant de faire de petits cercles à ce même endroit avec sa main. Il la retira, voyant qu'elle allait bien, puisqu'elle riait à présent. C'est vrai que d'imaginer Jisung dans une optique de relation amoureuse ou plus intime.. c'était assez drôle. Le pauvre, il manquait de crédibilité à ce niveau. Pourtant, Yung Jae avait espoir pour lui, en terrible romantique qu'il est, il veut croire que tout le monde peut trouver l'âme sœur. Même le petit coincé traumatisé national trouverait quelqu'un ! Peut-être que ça le changerait ! Peut-être qu'il réussirait à s'ouvrir ! Le blond nourrissait sûrement trop d'espoirs pour son propre bien...

-« Je ne pense pas que ça soit possible. Non pas que je ne le trouve pas mignon, il est craquant vraiment ! Mais je pense pas... Enfin, je suis pas sûre qu'il m'apprécie beaucoup, tu vois... Tu me connais... J'ai fait ma curieuse avec lui et... Tu le connais... »

Il grimaça en entendant ses mots vagues. En effet... il le connaissait... depuis quelques années maintenant et savait aussi son histoire, grâce à sa moitié qui lui disait donc quand ne pas trop l'embêter puisque ce n'était pas la période.

-« Aish... mais je te l'ai dit plusieurs fois que tu ne peux pas être curieuse du contenu du pantalon de tout le monde...!  » lança-t-il, essayant de la déculpabiliser avec une petite blague vaseuse.

Yung Jae repassa son bras autour de ses épaules, la tirant doucement vers lui. Il n'aimait pas quand elle n'allait pas bien. Il comprenait qu'elle puisse culpabiliser, Jisung était... fragile et très prompt à se cacher dans une tour impénétrable. Mais, il connaissait aussi sa petite Bobo adorée, elle ne pensait pas à mal. Juste que... ses méthodes n'étaient pas toujours les plus appropriées. Il déposa un baiser tendre sur son crâne, puis posa sa joue contre sa tête, écoutant ce qu'elle disait.

-« Je crois que c'est déjà foutu d'avance oui ! M'enfin, c'est pas si grave. J'espère juste qu'il m'en veut pas trop, je voulais juste l'aider un peu moi... Pas lui faire du mal. »

L'acteur grimaça à nouveau, commençant sérieusement à se demander ce qui avait pu arriver avec ce pauvre petit coincé de la vie.

-« Mais qu'est-ce que tu lui as fait, Bobo ? » demanda-t-il doucement, se posant des questions sur l'étendue des dégâts. « Tu veux que j'essaie de lui parler ? Je l'inviterai à boire, cette semaine. Je suis plus âgé et je suis la moitié de son protégé... il ne peut donc pas me refuser ça, ce serait impoli ! » proposa-t-il, un petit rire démoniaque ponctuant sa phrase. « Il est drôle quand il boit...! Bon, au début... il ne voulait pas trop et était plus réservé... mais avec les années, il a appris à se dérider un peu avec moi et j'ai vaincu ! Tu pourrais peut-être le faire tomber sous tes charmes, si je le saoule avant... » continua-t-il, s'imaginant son diabolique plan pour faire revenir Bora dans ses bonnes grâces et réaliser son happy ending de fous.

C'était peut-être un de ses autres défauts... son trop grand romantisme le poussait à vouloir jouer les cupidons... trop souvent.
Quand Yung Jae se met en tête de trouver quelqu'un pour le lit de sa chère amie...
Pando

_________________

Need someone to shake your world || PV Bora Tumblr_mgq7pcwrQE1r9f1l9o2_500
I told you to run, so you'd be free
BUT I'M GLAD YOU STAYED WITH ME
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://touch-my-cookie.forumactif.com/t109-yi-yung-jae-show-me-h


I am
Contenu sponsorisé



Need someone to shake your world || PV Bora Empty
MessageSujet: Re: Need someone to shake your world || PV Bora   Need someone to shake your world || PV Bora Empty

Revenir en haut Aller en bas
 
Need someone to shake your world || PV Bora
Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Virtually Important Person :: Las Séoul :: Downtown :: The Bar-
Sauter vers: